Connexion avec Facebook
Le temps scandé par la création ...

Vous trouverez ici quelques-uns de mes portraits d’artistes et recensions d’ouvrages parus dans la revue les récidivistes de même que des textes inédits et en rapport avec le spectacle de la vie dakaroise. Le style se voudra calmement incisif. Çà et là, tapis dans une prose plutôt classique, esthète et toute entière tournée vers son objet, surgiront de très subjectives saillies caustiques. Le propos, quelquefois secondaire, parfois audacieux, d’autres fois drôle, se voudra toujours raisonné, à défaut d’être raisonnable. 

Bakary Sarr et sa peinture du désordre ordonné

Par Mamadou Diallo dans Le temps scandé par la création ...

Bakary Sarr et sa peinture du désordre ordonné

Bakary Sarr, qui signe ses toiles du pseudonyme Criba, a son atelier dans le quartier dakarois de
Scat Urbam. C’est au deuxième étage d’une bâtisse à proximité de l’hôtel de ville, dans une pièce llumineuse posée sur un coin de terrasse, que depuis 5 ans il habille des toiles de sa peinture et de son imaginaire, amplement nourri de la cosmogonie sérère et de l’urbanité dakaroise.

Half of a yellow sun, Chimamanda Ngozie Adichie (2/2)

Par Mamadou Diallo dans Le temps scandé par la création ..., Littérature, Les Sold'Art

Half of a yellow sun, Chimamanda Ngozie Adichie (2/2)

 

L’imposant roman (453p), de Chimamanda Ngozi Adichie débute quelque temps avant la guerre du Biaffra, dans un Nigéria tout juste délivré de la tutelle coloniale. Tour à tour, les points de vue de différents personnages introduisent le lecteur dans les milieux villageois, ceux affairistes et expatriés de Lagos puis universitaires du campus de Nsukkué.

Half of a yellow sun, Chimamanda Ngozie Adichie (1/2)

Par Mamadou Diallo dans Le temps scandé par la création ..., Littérature, Les Sold'Art

Half of a yellow sun, Chimamanda Ngozie Adichie (1/2)

 

L’imposant roman (453p), de Chimamanda Ngozi Adichie débute quelque temps avant la guerre du Biaffra, dans un Nigéria tout juste délivré de la tutelle coloniale. Tour à tour, les points de vue de différents personnages introduisent le lecteur dans les milieux villageois, ceux affairistes et expatriés de Lagos puis universitaires du campus de Nsukkué. 

Petites choses appétissantes, Gogo Sy vous a à l’oeil

Par Mamadou Diallo dans Le temps scandé par la création ..., Les Sold'Art

Petites choses appétissantes, Gogo Sy vous a à l’oeil

 

Gogo nous accueille chez elle et, très vite, met les choses au clair : "vous êtes tout sérieux, pas moi, je suis plutôt fofolle." Nous la rassurons sur le fait que bien qu’étant sérieux, nous admettons volontiers la fantaisie des autres et la prions de laisser libre court à la sienne, "comptez sur moi", rassure-t-elle, "j'vais pas me gêner."